Concerts à Sagüés 2019

23:45h. Place Tomás Alba (Sagües). 90min.

Samedi, 10 août

Carlos Tarque

Carlos Tarque possède une voix personnelle et unique qui fait de lui l'un des chanteurs les plus extraordinaires d'Espagne, mais il est aussi auteur co-signataire du répertoire du groupe M-Clan. Carlos Tarque, vocaliste charismatique de M-Clan, a profité d'une pause du groupe pour enregistrer son premier disque en solo, intitulé tout simplement "Tarque", un travail de hard rock qui révèle son goût pour les sons et les artistes des années 60's et 70's, comme Led Zeppelin, Jimi Hendrix, Free et Bad Company, pour la facette la plus dure des Stones, Faces et The Who, pour les albums mythiques Lovehunter de Whitesnake et Highway to Hell d'AC/DC mais aussi son intérêt pour des groupes nouveaux venus sur scène. Pour se lancer en solitaire, il avait envie de rock bien hard; le résultat est un rock sans aucune concession stylistique, un rock qui est devenu adulte.

Site web de Carlos tarque (en espagnol)

Dimanche, 11 août

Esne Beltza + Huntza

À ce jour, parler de la carrière musicale des membres d'Esne Beltza reviendrait à minimiser les succès remportés par le groupe durant ces quatre dernières années. Il est clair qu'il serait difficile d'imaginer une machine musicale aussi parfaite qu'Esne Beltza sans tous leurs kilomètres au compteur, parce que chaque scène et chaque disque sont un jalon de cette route qui leur a permis de grandir et de s'affirmer en tant que musiciens. Depuis sa création, le groupe n'a pas arrêté de bouger; ses concerts se comptent par centaines et il a enregistré six disques en studio. Côté musical, Esne Beltza est un cocktail aux couleurs de musique basque. Aucun style ne suffit à exprimer leur type de musique où on retrouve du hip hop, du reggae, du soul, du rock, du folk ou de la cumbia.

Site web de Esne Beltza (en espagnol)

Huntza est un groupe de musique créé en 2014 dans les rues de Bilbao. Il est formé par six jeunes rencontrés dans le milieu universitaire, dont le but est de partager leur musique à travers tout le Pays Basque. En même temps qu’ils formaient le groupe, ils ont composé leurs premières chansons, apportant chacun de son expérience. Même si le groupe est né à Bilbao, tel que nous l’avons dit, tous les membres sont originaires de Gipuzkoa. La première apparition du groupe a eu lieu le 8 mars 2016 avec la chanson ‘Harro gaude’ (‘Nous en sommes fières’). Elle rend hommage aux premières femmes qui sont montées sur l’estrade. Ce modeste début leur a ouvert les portes pour les concerts et les manifestations qui ont suivi.

Site web de Huntza

Lundi, 12 août

Hombres G

Hombres G a été l'un des groupes de pop espagnols les plus importants de tous les temps. Ses chiffres de ventes impressionnants, son succès d'envergure internationale sont encore remémorés avec adoration et surtout, la ferveur de ses fans perdurera à jamais dans la mémoire. Ses deux premiers singles font leur apparition en 1983, intitulés "Venezia/Milagro en el Congo" et "Marta tiene un marcapasos/La cagaste Burt Lancaster". Ses premiers concerts à la salle Rock-Ola de Madrid se convertirent en un véritable phénomène social, même si personne ne pouvait imaginer alors jusqu'où irait leur succès. En 1992, Hombres G dit au revoir à ses fans, jusqu'en 2003, où l'accueil sensationnel du CD-hommage "Voy a pasármelo bien" et la compil "Peligrosamente juntos", avec la tournée postérieure, sert de prétexte au retour des quatre musiciens sur la scène musicale. Depuis, ils ont enregistré plusieurs albums et singles et réalisé des tournées, en solitaire ou avec d'autres groupes. En cette année 2019, après 10 ans sans éditer de disque de studio, ils rompent leur silence avec “Resurrección”, un travail fort, une expérience et des histoires de vie à travers leur filtre le plus rockeur, où ils mêlent cette intensité des cordes et les arrangements métal dans le plus pur style Hombres G. Hombres G revient sur scène par la grande porte !

Site web de Hombres G (en espagnol)

Mardi, 13 août

Lola Índigo

Mimi connaît la scène depuis qu'elle est toute petite. De sang andalou, elle a commencé en dansant du flamenco puis est devenue professionnelle en danses urbaines. Le grand saut de sa carrière est venu après une apparition dans le programme de télévision “Fama A Bailar” quand elle avait 18 ans. Une opportunité qui la conduit à vivre en Chine, à Los Angeles, en Thaïlande,...à se former avec les chorégraphes de Jennifer López, Nicki Minaj, Beyonce, … et à danser aux côtés de grands artistes, comme Chris Brown, Miguel Bosé et Fyahbwoy, entre autres. Durant son étape en Chine, elle développe ses dons de chanteuse et à son retour en Espagne, elle commence à travailler dans un cabaret comme vocaliste et danseuse. Le même été, elle est sélectionnée pour le programme "Operación Triunfo” (StarAc en Espagne), d'où elle sort convertie en l'une des artistes les plus prometteuses de sa génération. Par la suite, elle décide de former son alter ego, Lola Índigo, en créant la Girl Band à laquelle elle a toujours rêvé d'appartenir, un groupe de filles dont elle est la vocaliste accompagnée d'un formidable "équipage" de danseuses féminines, dans lequel la danse serait aussi importante que la voix. Lola Índigo naît comme un projet différent, actuel et transgresseur, dans lequel les femmes prennent le pouvoir. Le projet a été la plus agréable surprise musicale de 2018; quasiment sans faire de bruit, ces cinq femmes ont fait irruption sur la scène musicale avec “Ya no quiero ná” et “Mujer bruja”, pulvérisant tous les records. En deux semaines seulement, elles ont obtenu plus de 15 millions de visualisations et n'ont eu besoin que de trois semaines pour obtenir le disque d'or, un exploit sans précédent. Le show de Lola Índigo, avec son mélange de danse, chant et audiovisuel, est l'un des plus percutants et dynamiques de la scène actuelle.

Instagram de Lola Índigo

Mercredi, 14 août

Sole Giménez

La qualité, la chaleur et la personnalité inimitable de la voix de Sole Giménez lui valent de figurer comme l'une des plus reconnues et appréciées de la musique en langue espagnole. Née à Paris, élevée à Yecla (Murcie) et résidant à Valencia (Espagne), elle a derrière elle plus de trente ans de carrière durant lesquels sa dimension artistique et musicale n'a pas cessé d'évoluer et de grandir pour devenir l'une des voix actuelles les plus éclectiques et charismatiques d'Espagne. Celle qui fut pendant 20 ans la vocaliste du célèbre groupe Presuntos Implicados, avec trois millions de disques vendus, mène sa carrière en solitaire depuis plus de 10 ans déjà. Auteure et compositrice de plus d'une centaine de thèmes, dont beaucoup devenus de grands hits de la musique espagnole, elle a donné des milliers de concerts, collaboré avec de grands artistes et rayonne dans le monde entier, soutenue par l'amour du public d'une multitude de pays. En 2006, Sole Giménez a décidé de continuer sa carrière musicale en solitaire, consolidant son style et sa personnalité dans chacun des dix disques édités jusqu'à ce jour, des disques inimitables qui la réaffirment en tant qu'interprète et auteure auprès du public, aussi bien espagnol que latino-américain, un public qui la soutient à chaque nouveau travail et représente un grand appui pour sa carrière.

Site web de Sole Giménez (en espagnol)

Jeudi, 15 août

Alex Ubago

À 18 ans à peine, Alex Ubago enregistra une maquette qui bouleversa sa vie. En 2001, cette maquette se convertirait en son premier disque “¿Qué pides tú?”, un album qui serait vendu à plus d'un million et demi d'exemplaires. Dans cet album, on trouve le thème “Sin miedo a nada”, une chanson qui fut déclarée à l'issue d'un vote populaire meilleure chanson d'amour des 10 dernières années, lors d'un sondage organisé par l'une des plus importantes radios musicales espagnoles. À ce jour, il a vendu plus de 3 millions d'albums, ce qui le convertit en l'un des artistes les plus réputés de toute l'histoire de la musique romantique espagnole. Il a obtenu un disque de diamant pour la vente de plus de 2 millions d'exemplaires; le prix Ondas au “Meilleur Artiste National”; le prix Amigo au “Meilleur Artiste Masculin”, “Meilleur Artiste Révélation" et "Meilleur Album"; le prix au "Meilleur Thème Pop Latino de l'Année", décerné par la prestigieuse Société des Compositeurs et Auteurs Américains (ASCAP); et le prix à la "Chanson la plus entendue à la radio", décerné par Billboard. Avec “Aviones de Cristal” (2006), Ubago a obtenu le disque d'or en Espagne une semaine après sa sortie; et il a continué avec “Siempre en mi mente” (2007), rendant hommage à son public latino. En 2008, il lance “Calle Ilusión” avec laquelle il est nominé au "Meilleur Album Pop Masculin" aux Latin Grammy Awards 2009. En 2011, il s'embarque dans un projet parallèle à sa carrière en solitaire avec ses collègues Lena Burke et Jorge Villamizar (ex Bacilos), sous le nom de ALEX, JORGE Y LENA, un projet qui leur a valu le Latin Grammy au "Meilleur Album Pop chanté (Duo ou Groupe)".  En 2013, au cours de sa plus longue tournée en Amérique, il lance son album “Mentiras sinceras”, avec le thème principal “Ella vive en mi”, qu'il dédie à toutes les femmes et avec laquelle il remporte un disque d'or numérique. En 2015, il retrouve sa grande amie Amaia Montero avec qui il enregistre “Los abrazos rotos”, un duo pour le disque d'Amaia qui a conquis les fans des deux artistes. En 2017, il sort “Míranos”, un single qui fait partie de son dernier album “Canciones impuntuales”.

Site web de Alex Ubago (en espagnol)

Vendredi, 16 août

Bebe

María Nieves Rebollero, plus connue sous le nom de BEBE, est une auteure-interprète de pop flamenco et actrice de Valencia . Née et élevée dans une famille d'artistes, on pourrait dire que son talent musical lui est venu "de série". Elle a débuté sa carrière en solitaire, même si dès le début, on l'a vue collaborer avec différents groupes. En 2004, elle publie son premier disque, ‘Pafuera telarañas’ avec le producteur Carlos Jean. Avec ce premier album arrivent ses trois grands succès: “Malo”, “Ella” et “Siempre me quedará”, avec lesquels elle se fait connaître dans le monde entier. Ses paroles, toujours empreintes de dénonciation sociale et de lutte féministe, sont devenues une référence pour l'émancipation des femmes dans notre pays et pour d'autres femmes dans le secteur de la musique. Après s'être consacrée durant un temps à l'interprétation, elle présentait en 2009 son premier travail musical intitulé ‘Y…’, avec les thèmes “La bicha”, “Me fui” et “Pa’ mi casa”. Ces dernières années, la chanteuse s'est beaucoup consacrée à différents projets et actions de bienfaisance. Son disque “Cambio de piel” (2015), plus personnel et plein d'émotions, reflète un changement. Bebe a terminé en décembre 2018 une longue tournée de deux ans avec des concerts en Russie, Turquie, Bulgarie, Roumanie, Argentine, Uruguay, Colombie, Mexique et Espagne. BEBE, une des auteures-interprètes les plus importantes de notre pays, sera à San Sebastián pendant la Grande Semaine, où elle passera en revue ses grands succès et nous présentera ses nouvelles chansons.

Site web de Bebe (en espagnol)

Samedi, 17 août

Macaco

Ses origines artistiques remontent à la fusion des styles musicaux qui mijotait dans les rues de Barcelone au début des années 2000. Une scène artistique en pleine ébullition qui a donné naissance à des artistes aussi intéressants que Ojos De Brujo, un groupe où Macaco collaborait aussi à ses débuts, Manu Chao, Amparanoia, Dusminguets etc. Depuis ces origines, où il faisait partie de cette scène de caractère indépendant, jusqu'à l'actualité, Macaco a reçu une multitude de prix qui confirment son statut, atteint après 15 ans de trajectoire musicale et de parfait équilibre entre popularité et crédibilité. La philosophie de vie de Macaco, sur scène et hors de scène, le convertit en un artiste socialement actif et engagé en faveur de différentes causes. Depuis 2 ans, Macaco travaille à l'enregistrement de son nouvel album, un projet construit avec des coproducteurs de différents pays qui intègre des collaborations surprenantes avec des artistes de divers registres venus des deux côtés de l'Atlantique. Ce travail verra le jour au mois de mai prochain. L'avant-première sera pour le 22 février, date de présentation de "Bailo la pena", une incitation à danser et à balayer la tristesse au rythme des hanches.

Site web de Macaco (en espagnol)